“FabLab” est une marque déposée par le MIT (Massachussets Institute of Technology). On utilise le nom générique MakerSpace pour désigner l’activité des ateliers Fablab. Mais on parle le plus souvent de “fablab”.

Le FabLab est généralement désigné comme un “tiers lieu numérique”. Un terme provenant de l’expression anglophone “third place”. Utilisé dans les années 80 pour désigner un lieu à mi-chemin entre la maison (first-place) et le travail (second-place), où l’on venait se retrouver de manière informelle, le tiers-lieu comprend aujourd’hui un ensemble d’espaces qui font partie de notre quotidien. Parmi ces espaces, on y retrouve tous les lieux de télétravail, les espaces de coworking, les livinglabs, les hackerspaces, mais aussi… les fablabs et les makerspaces !

Mais alors, quelles différences entre un Fablab et un makerspace ? Dans les faits, il arrive souvent que les deux termes désignent les mêmes espaces. Avec le temps, le terme de FabLab (marque déposée) est devenu par extension un nom commun pour nommer tous les lieux d’innovation mettant des outils et des machines à la disposition du public, sans critères de sélection. La définition d’un makerspace est quant à elle plus large. Les makerspaces sont des lieux où les visiteurs font, fabriquent à partir de technologies et de machines de différents domaines. Les FabLabs font donc partie de la grande famille des makerspaces, où ils cohabitent avec les Techshops et les Hackerspaces notamment.

Les FabLab se sont développés dans l’objectif de conserver la dimension de lieu de vie, dans lequel les personnes d’un même village ou d’un même quartier venaient se retrouver avant de rentrer chez eux le soir.

Chacun est libre d’appeler son lieu un “fablab”, sous réserve de respecter les clauses de la charte des FabLab, en d’en faire la demande. L’une des clauses de la charte peut parfois faire pencher la balance lorsque le créateur de l’espace doit choisir s’il souhaite ou non rejoindre le réseau des Fablabs. En effet, un FabLab doit proposer une entrée libre et gratuite pour tous sur certains créneaux. Les entrées payantes, lors d’ateliers par exemple, doit être organisée sous d’autres créneaux. En résumé, un FabLab détient une dimension d’intérêt public qu’il ne partage pas avec tous les autres types de lieux d’innovation.

De notre côté, nous vous proposons de créer un MakerSpace. Par la suite, libre à vous de décider de faire partie de la grande famille des Fablabs, si vous souhaitez vous engager à respecter la charte et vous enregistrer en tant que tel, ce que nous vous conseillons. Voici une traduction en français de la charte des Fablabs éditée par le M.I.T :

Qu’est-ce qu’un Fab Lab ?

Les Fab Labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui doppent l’inventivité en donnant accès à des outils de fabrication numérique.

Que trouve-t-on dans un Fab Lab ?

Les Fab Labs partagent le catalogue évolutif d’un noyau de capacités pour fabriquer (presque) n’importe quel objet, permettant aux personnes et aux projets d’être partagés.

Que fournit le réseau des Fab Labs ?

Une assistance opérationnelle, d’éducation, technique, financière et logistique au delà de ce qui est disponible dans un seul lab.

Qui peut utiliser un Fab Lab ?

Les Fab Labs sont disponibles comme une ressource communautaire, qui propose un accès libre aux individus autant qu’un accès sur inscription dans le cadre de programmes spécifiques.

Quelles sont vos responsabilités ?

  • Sécurité : Ne blesser personne et ne pas endommager l’équipement.
  • Fonctionnement : Aider à nettoyer, maintenir et améliorer le Lab.
  • Connaissances : Contribuer à la documentation et aux connaissances des autres

Qui possède les inventions faites dans un Fab Lab ?

Les designs et les procédés développés dans les Fab Labs peuvent être protégés et vendus comme le souhaite leur inventeur, mais doivent rester disponibles de manière à ce que les individus puissent les utiliser et en apprendre.

Comment les entreprises peuvent-elles utiliser un Fab Lab ?

Les activités commerciales peuvent être prototypées et incubées dans un Fab Lab, mais elles ne doivent pas entrer en conflit avec les autres usages, elles doivent croître au delà du Lab plutôt qu’en son sein, et il est attendu qu’elles bénéficient à leurs inventeurs, aux Labs, et aux réseaux qui ont contribué à leur succès.

Vous souhaitez créer votre propre fablab ou votre makerspace ?