C’est la mission même de ces espaces : faire se rencontrer des personnes qui ne se seraient jamais croisées en restant dans leurs lieux de vie habituels. Du côté des artistes, artisans et autres bricoleurs, le FabLab ne créé pas de difficultés à s’adapter, comme le rappellent Ferchaud et Dumont en 2017.
L’artisanat a justement un grand rôle à jouer dans le développement de ces espaces de partage. En 2015, la France comptait 1,3 millions d’entreprises dans le secteur, dont 54 % sont des entreprises individuelles.

Ce développement d’une société dont les enjeux s’articulent autour de la co-construction profite aux entreprises de tous les horizons. Tout d’abord, la possibilité de prototyper rapidement réduit considérablement le “time-to-market”, laissant plus de marge aux entreprises dans le cadrage du temps passé sur un projet.

Les FabLabs représentent également une réelle ouverture à l’innovation et à des modes de travail alternatifs, poussant aussi bien à la performance qu’à la créativité. Ce sont des lieux de sérendipité : tous les employés d’une entreprise quel que soit leur niveau peuvent s’y retrouver pour échanger autour de sujets très variés.

Enfin, le développement des FabLabs recentre nos perceptions de l’objet en tant que tel. En phase de création, les prototypes sont dans nos mains. Le produit revient au coeur des projets. Si quelque chose ne convient pas, il est possible et même encouragé de reprendre la conception, de tester à nouveau, ce qui n’est pas possible à une échelle industrielle.

Un certain nombre de grandes entreprises ont fait le choix de l’expérimentation en ouvrant des makerspaces dans leurs locaux. C’est le cas notamment de Microsoft et de son espace nommé « Le Garage ». Les employés peuvent venir y trouver des imprimantes 3D, des machines de découpe laser, des tableaux Arduino ainsi qu’un vaste ensemble d’équipements électroniques.

Du côté des entreprises françaises, Air Liquide et Renault ont fait figure de précurseurs. Le i-Lab d’Air Liquide est un espace de communication avec les autres branches du groupe dans le monde entier, tout en permettant d’insuffler de nouvelles méthodes de travail. Grâce à ce lieu, le groupe peut développer une approche centrée sur les usages. Chez Renault, le FabLab est le lieu idéal pour « développer une culture de l’ouverture, rendre nos processus de développement plus agiles et reconnecter les ingénieurs avec la fabrication ».

Nous nous tenons à votre disposition pour toute question concernant le développement de votre FabLab d’entreprise. Nos ateliers sont livrés avec une formation ainsi qu’un programme d’animations prêtes à être déployées par votre communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *